Elections, pièges à cons

Chronique parisienne
samedi 20 avril 2002
popularité : 5%

Tous les sept ans, c’est la même chose, et le pire, c’est que l’on peut affirmer avec certitude que cette habitude deviendra quinquennale... Le départ de la période électorale coïncide avec la propulsion en tête du hit-parade des mots les plus fréquemment utilisés dans les médias, du mot "insécurité". Au point que l’on en arrive à se demander comment on peut encore tenir debout alors que, en toute logique, chacun de nous aurait déjà dû se prendre une bonne vingtaine de coups de couteaux ou de balles de revolvers dans divers endroits du corps, dont certains ne peuvent être décemment être mentionnés.

Ce constat, je le faisais il y a quelques semaines, alors que je me trouvais en compagnie de quelques autres amis bien-pensants qui, comme moi, s’étonnaient de notre incapacité à respecter les statistiques nationales sur le sujet. Or, de nouveaux éléments sont venus, depuis, renverser mon opinion sur le sujet. Oui, l’insécurité existe ; oui la gangrène est parmi nous, elle a même commencé à investir notre beau sport.

Je ne fais, bien évidemment, pas allusion à des événements que certain gros con borgne ne manquerait pas de monter en épingle pour gazer et rayer certains quartiers un peu chauds (NDCC : le lycée Watteau ?) Qui, parmi nous, s’étonne encore de se faire lapider par le public de tel stade du nord du département, ou de voir les arbitres se faire menacer des pires atrocités sexuelles que l’on peut imaginer commettre avec un drapeau de touche ? Qui est surpris de voir des arcades, des mâchoires ou des nez tuméfiés sanguinolés au sortir d’un terrain. Qui est choqué de constater que les enfants apprennent plus de mots du vocabulaire argotique en un dimanche de match qu’en une année de cours d’école ? (NDCC : même du lycée Watteau ?)

Non, l’insécurité dans le rugby des Flandres a franchi un pas supplémentaire et s’apparente désormais bien plus aux méthodes maffieuses du grand banditisme international qu’à celles de gros bourrins de la première ligne soucieux d’exhaler leur virilité débordante. Le premier fait qui vient étayer cette théorie est le lâche attentat cloutier qui frappa le bus transportant les membres du RCV sur le trajet retour d’un déplacement dominical. Que penser en effet, de cette tentative de meurtre collectif dont la simplicité enfantine aurait pu avoir, pour nos héros, des conséquences dramatiques ? Quel club des Flandres abrite un cerveau suffisamment dérangé pour avoir commandité un acte d’une telle ignominie et d’une telle lâcheté ?

Le second élément à charge est l’attaque commise sur une liberté des plus précieuses, celle de la presse. On ne peut qu’être scandalisé, en effet, par l’attitude d’un entraîneur qui, écoeuré d’avoir vu perdre son équipe de pleutres permanentés, tenta de chaparder le carnet de notre bien-aimé reporter Chat Crevé, au nom du respect à la vie privée d’un certain Robert

Ces faits d’une gravité inquiétante sont étonnamment passés sous silence dans le débat présidentiel. Je vous l’affirme solennellement, moi, je voterai pour la première personne qui osera rompre l’omerta qui empêche que soit faite toute la lumière sur ces graves événements, et qui empalera au centre du stade de France les responsables de ces actes qui déshonorent notre beau sport.

Sinon, je vous préviens, je voterai n’importe comment, rien que pour voir la gueule des résultats !

Note de l’auteur (dimanche 21 avril 2002, 20 h. 02) : Promis, juré les gars, je le ferai pu’...


Signatures :  168

Date Nom Sites Web Message
Décembre 2017 alex call center in tunisia
Octobre 2017 coffeeshop amsterdam joints amsterdam
Août 2017 space cake space cake
Août 2017 joints weed
Juillet 2017 Micro-pigmentation Micro-pigmentation

Brèves

31 mars 2008 - Le site du RCV en Chti

Afin que tous les valenciennois puissent comprendre le site, celui-ci a été traduit !
(cliquez (...)

26 novembre 2007 - Carnet noir

Le père de notre ami Olivier Petitcunot, dirigeant du RCV, est décédé dans la nuit de vendredi (...)

4 octobre 2007 - Des hormones féminines dans la bière ?

Lors de la dernière troisième mi-temps on discutait de choses et d’autres, lorsque (...)

1er octobre 2007 - Une excellente histoire

Sur le parking du bar. Un gars sort du bar en titubant. Un véritable désastre !! Il lui faut 5 (...)

14 septembre 2007 - Humour...

Un homme est assis dans un stade de RUGBY. C’est la finale de la Coupe de Monde, toutes (...)