Calais-RCV

mardi 19 octobre 2010
par  Christophe
popularité : 11%

Cadets et juniors se déplaçaient ce samedi à Calais.

Beaucoup d’essais furent inscrits dans ces deux matchs (14 en tout), mais les fortunes des deux équipes furent différentes…

Les cadets ouvrirent le bal. Avec un fort vent contre, les jeunes Valenciennois démarrèrent bien mal la partie. Trois essais calaisiens venaient en effet couronner les tentatives des locaux, alors que les visiteurs, de leur côté, passaient leur temps à perdre beaucoup de ballons au sol. Un essai de Poulou en fin de 1ère mi-temps venait cependant réduire le score à la pause : 19-5.

En seconde période, les Valenciennois offrirent un visage différent. Avec l’appui du vent, ils jouèrent de manière plus intelligente et plus collective. Malgré un quatrième essai calaisien qui portait le score à 24-5, le réveil du RCV avait sonné !

Pierre Le Maguer sur une Chameyrat, Maxime Prévot sur un pilonnage efficace des avants, puis Gabriel Hogard sur l’aile, à la conclusion d’une belle action passèrent à chaque fois la ligne d’en-but. On se trouva ainsi à 24-22 à quelques minutes de la fin. Plusieurs belles occasions, qui auraient permis de renverser la vapeur furent ensuite gâchées et on en resta donc sur ce score au coup de sifflet final.

Bilan mitigé pour ce match : une belle deuxième mi-temps, une équipe soudée, un bon comportement des petits nouveaux, la parité au nombre des essais, mais au final une défaite que l’on imputera à un réveil un peu trop tardif.

De leur côté, les juniors ont offert une belle prestation globale. Les 16 joueurs présents s’attendaient à un match difficile contre un adversaire qui les avait bousculés il y a deux ans mais, au final, ce fut le RCV qui prit l’ascendant. Certes, tout ne fut pas parfait, mais le projet de jeu suivi depuis quelques années commence maintenant à prendre forme, avec notamment de belles interactions entre avants et trois-quarts.

Comme leurs jeunes camarades, les juniors valenciennois inscrivirent quatre essais dans ce match. Marco suite à une Chameyrat sur une passe de Maxime, Antoine T grâce à un beau cad-déb sur son vis-à-vis, Pierre-Eloi sur un départ en 8 et Mazigh qui exploita habilement une mauvaise transmission entre le 9 et le 10 de Calais. Roy, pour sa part, assura deux transformations.

Là aussi, plusieurs belles occasions furent manquées (ah… l’en-avant dans l’en-but !) mais comme les Calaisiens ne marquèrent que deux essais, la victoire était valenciennoise, sur le score de 12-24.

Les quiches d’or furent attribuées à Thomas (coupable d’un en-avant avec son verre de coca dans le club et de deux plaquages manqués sur une même action) et à Roy, qui a tapé à côté du ballon en voulant dégager.


Commentaires  (fermé)

jeudi 21 octobre 2010 à 21h10

Et peut être arrêter de faire des chandelles longues sur leur arrière...Bon Ok tu débutes en 1O et chaque match est un apprentissage. En tout cas je suis vos résultats ; vous avez un super groupe et vous méritez mieux pour la suite.ALLEZ les petiits, faites moi rêver !
Marco

Logo de Baptiste Hébant
mercredi 20 octobre 2010 à 20h25 - par  Baptiste Hébant

Il faudra doubler d’agressivité et se réveiller des le début du match la prochaine fois..

Logo de mazigh
mardi 19 octobre 2010 à 13h21 - par  mazigh

allé les gars on commence bien,
et pour continuer sur cette allure faut venir les lundi et jeudi
- MAZIGH-

Brèves

17 janvier 2007 - RCV / St Quentin-Thiérache (juniors)

Ce dimanche, les juniors jouaient à Nungesser contre l’entente St Quentin-Thiérache.
Ils (...)

14 janvier 2007 - RCV-Cambrai (cadets)

Pas de problème ce matin pour les moins de 17 ans valenciennois qui ont gagné contre Cambrai (...)

22 novembre 2006 - Les juniors perdent en gagnant...

Les juniors se déplaçaient en même temps que les cadets ce dimanche 19 novembre. Hélas, tous ne (...)

18 octobre 2006 - Cadets vs juniors

Dimanche 15, cadets et juniors, qui n’avaient pas de match officiel, se sont affrontés au (...)

31 décembre 2004 - Départ de Quentin

Coup dur pour nos cadets valenciennois : quelques jours avant la date limite du 31 décembre, (...)