Plaquer sans se blesser

Coup de griffe de chat crevé
mardi 7 janvier 2003
popularité : 16%

JPEG - 5.4 ko
Ouille ! ça pique

Rien à faire j’my fais pas - Alors que la défense est portée au rang d’idole païen, vous êtes nombreux à nous poser la question, fumiers de jeunes, Comment ne pas se blesser lors d’un placage ? Première solution que nous qualifierons d’élémentaire : éviter de plaquer. Vous me direz ça va se voir ! Mais quel mal à cela ! Le rugby n’est-il pas une entreprise collective et le placage une vague expression individuelle et primaire d’un égocentrisme malsain ? Admettons que cette solution ne soit pas spécialement dans l’air du temps et évoquons quatre techniques qui vous permettront d’arrêter cet adversaire, généralement aviné, venu se précipiter sur votre bel ouvrage défensif.

Technique n° 1 - Laissez plaquer les autres

JPEG - 3.1 ko
Plus jamais ça !

C’est la méthode la plus simple qui a fait ses preuves sur tous les terrains de la planète ovale… et qui a sans doute de beaux jours devant elle. Elle est prisée par certains n°, que le respect et la discrétion qui m’habitent m’empêchent de dévoiler. Je ne peux pas e
n dire plus sauf que celui-ci est souvent plus ou moins égal à 2 x 5. C’est comme ça on n’y peut rien, la carte du génome humain devrait nous en appendre un peu plus d’ici peu.

Technique n° 2 - La méditation

Plus délicate à mettre en œuvre celle-ci consiste à dresser mentalement un champ de forces magnétiques sur lequel la brute en question viendra se désintégrer dans un nuage de poussières radioactives. Cette technique mise au point par le XV national tibétain, est, hélas, un peu délicate à mettre en œuvre en l’absence du dalaï-lama dans l’équipe.

Technique n° 3 - Le dialogue

Avec cette technique, il est indispensable d’engager la conversation en ces termes "t’ed min coin ti’", l’adversaire invariablement, arrêtera sa course et les deux mains sur les hanches répondra "Beuuuh nan, ch’ui pas d’ichi" Le ballon lui échappera des mains et vous laissera le champ libre pour la contre-attaque.

Technique n° 4 - L’hypnose

Nec plus ultra de la technique défensive, l’hypnose consiste à fixer avec intensité l’attaquant et de lui dire d’un air farouche ’Donne moi la balle, je le veux". Une contrainte toutefois : on a remarqué que cette solution offre un meilleur rendement avec David Coperfield en n° 6 et Gérad Majax en 1er centre.

Faith of burst cat !


Brèves

31 mars 2008 - Le site du RCV en Chti

Afin que tous les valenciennois puissent comprendre le site, celui-ci a été traduit !
(cliquez (...)

26 novembre 2007 - Carnet noir

Le père de notre ami Olivier Petitcunot, dirigeant du RCV, est décédé dans la nuit de vendredi (...)

4 octobre 2007 - Des hormones féminines dans la bière ?

Lors de la dernière troisième mi-temps on discutait de choses et d’autres, lorsque (...)

1er octobre 2007 - Une excellente histoire

Sur le parking du bar. Un gars sort du bar en titubant. Un véritable désastre !! Il lui faut 5 (...)

14 septembre 2007 - Humour...

Un homme est assis dans un stade de RUGBY. C’est la finale de la Coupe de Monde, toutes (...)