Trois ruses pour mieux communiquer sur le terrain

Coup de griffe de chat crevé
mardi 7 janvier 2003
popularité : 5%

Rien à faire j’m’y fais pas. On me l’a pourtant dit et répété, la défense, l’attaque (le rugby quoi !) sont une question de COMMUNICATION. La technique du premier joueur en défense la main au-dessus de la tête pour marquer le début de la ligne défense près du regroupement parait notoirement insuffisante, d’autant qu’elle présente l’inconvénient d’obliger le joueur à plaquer un bras en l’air, ce qui est loin d’être évident. Voici donc sans prétention trois ruses pour mieux communiquer sur un terrain.

Les signaux de fumées

Ruse recommandée pour communiquer entre deux points relativement éloignés, la communication par signaux de fumée nécessite un matériel relativement aisé à dissimuler dans ses chaussettes : un patch allume-barebecue, quelques brindilles et, par temps sec, un zipo. La grenade incendiaire et la bombe à phosphore peuvent être utiles sur certains terrains difficiles. Les codes sont les suivants : une volute = T’es où ? Deux volutes = Ou veux tu que je sois… ! 43 volutes = je ne vois plus rien avec ces putains de volutes à la con.

Le coursier

On y pense trop peu souvent mais le coursier est une solution totalement viable permettant au surplus de créer un nouveau support emploi-jeune. Celui-ci sera chargé de porter de joueur eu joueur un télégramme dont le texte annoncera la combinaison à venir. Pour éviter tout risque en cas d’interception du message, la missive sera cryptée à l’aide d’ un langage constitué de 353 435 symboles, inspirés de l’alphabet cyrillique, très faciles à mémoriser. Tout emploi-jeune pris par le camp adverse en possesion d’un message sera réduit en bouillie par un systéme télécommandé de la touche par les coachs.

L’oreillette

Usitée dans d’autres sports, l’oreillette permet à partir d’un point central de diffuser une "tactique" commune à toute l’équipe. Efficace, mais difficile à extraire en cas de trépanation par crampons adverses, l’oreillette permet également de capter la bande FM afin de d’égayer les après-midi des 3/4 centres désoeuvrés. Pionnier en la matière, Roubaix, diffuse depuis de longues années de la musique de chambre pour distraire ces joueurs non prioritaires dans leur système de jeu.

Foi de chat crevé


Brèves

31 mars 2008 - Le site du RCV en Chti

Afin que tous les valenciennois puissent comprendre le site, celui-ci a été traduit !
(cliquez (...)

26 novembre 2007 - Carnet noir

Le père de notre ami Olivier Petitcunot, dirigeant du RCV, est décédé dans la nuit de vendredi (...)

4 octobre 2007 - Des hormones féminines dans la bière ?

Lors de la dernière troisième mi-temps on discutait de choses et d’autres, lorsque (...)

1er octobre 2007 - Une excellente histoire

Sur le parking du bar. Un gars sort du bar en titubant. Un véritable désastre !! Il lui faut 5 (...)

14 septembre 2007 - Humour...

Un homme est assis dans un stade de RUGBY. C’est la finale de la Coupe de Monde, toutes (...)