Cheval Fou

Le plus discret des licenciés
mardi 2 février 2010
par  Chat Crevé
popularité : 15%

Rien à faire j’m’y fais pas. Comment peut-on être à la fois un cheval fou et le plus sage, le plus tranquille et le plus raisonné des hommes. La départ récent de Jean-Michel Thomasse nous conduit à nous interroger sur cette interrogation existentielle et dérisoire.

Evidemment, la choc causé par le départ de Cheval Fou, parti chevaucher de nouvelles vertes prairies, brouille un peu notre jugement.

Mais comment un homme gentil, aussi posé que Jean-Mich., cadré comme un règlement intérieur, peut t’emmancher une relance des vestiaires à faire valser les joyeuses de son entraîneur ? Est-il transfiguré par le short et le maillot qui grattent, la vaseline qui rend flou, les hormones qui s’agitent ou le Dolpic (est-ce que ça existe encore cette ampoule magique) qui t’affole ? Ou est-il précisément lui-même à ce moment, débarrassé de ses oripeaux de timidité par le fluide de ce jeu ?
 [1]

Il était de l’épopée en Coupe de France. en 84-85. Je me souviens également de Cheval Fou en avril 89 –jouant à l’occasion numéro 6 – déchaîné lors d’une tentative ratée de montée en Fédérale 3. Il était en transe, produisant deux vrais matches de troisième ligne, collé au ballon comme une sangsue [2] ll m’avait laissé quelques minutes de jeu, épuisé, au cours du match aller.

Bien sûr le temps des chevauchées terriennes est passé pour Cheval Fou ! Mais ce diable de Jean-Michel nous donne involontairement une leçon. Le rugby terminé, les crampons posés, restent surtout dans le souvenir des uns les qualités humaines et la valeur de l’individu et dans celui des autres, l’illumination d’un visage, d’un sourire magnétique. Le joueur compte peu, l’essentiel est ailleurs. Le témoignage unanime de ses compères d’alors devrait achever de vous convaincre de l’attention qu’il faut porter au plus discret de tous les licenciés.

Quel sera celui d’entre nous qui fera, comme Jean-Michel, se dévoiler aussi spontanément les lecteurs faussement détachés des destinées du RCV. Il aurait été assez content de figurer une dernière fois dans l’équipe dont la feuille de match est en train de s’écrire sur le site.

Foie (fatigué) de chat (crevé)

JPEG - 28.8 ko
Equipe du RCV (84-85)
Une veille photo d’équipe. JMT est le 6eme accroupis en partant de la gauche.
JPEG - 274.3 ko
Une des dernières apparitions de Cheval Fou, avec l’équipe des "Old Varices", composée d’anciens de Valenciennes et de l’Iris.

[1Je ne sais pas si, encore maintenant, les fumiers de jeunes qui pratiquent ce sport (émasculé par les nouvelles règles) s’interrogent sur les mutations dominicales temporaires de leurs camarades de jeu.

[2Car, oui, fumier de jeune, à cette époque, le ballon était en cuir.


Commentaires  (fermé)

Logo de Christophe
mercredi 3 février 2010 à 00h02 - par  Christophe

Merci, Chat Crevé. Bel hommage en vérité !

La photo d’équipe des "old varices" (prise, je crois, quelque semaines avant que Cheval Fou n’apprenne sa maladie) me remue les tripes...

Brèves

31 mars 2008 - Le site du RCV en Chti

Afin que tous les valenciennois puissent comprendre le site, celui-ci a été traduit !
(cliquez (...)

26 novembre 2007 - Carnet noir

Le père de notre ami Olivier Petitcunot, dirigeant du RCV, est décédé dans la nuit de vendredi (...)

4 octobre 2007 - Des hormones féminines dans la bière ?

Lors de la dernière troisième mi-temps on discutait de choses et d’autres, lorsque (...)

1er octobre 2007 - Une excellente histoire

Sur le parking du bar. Un gars sort du bar en titubant. Un véritable désastre !! Il lui faut 5 (...)

14 septembre 2007 - Humour...

Un homme est assis dans un stade de RUGBY. C’est la finale de la Coupe de Monde, toutes (...)