Les sponsors

Coup de griffe de chat crevé
lundi 6 janvier 2003
popularité : 10%

Rien à faire j’m’y fais pas ! L’argent et le sport n’ont pas toujours, en terre valenciennoise, entretenu de très bons rapports … De la valise de biftons de tonton Tapie au déficit chronique de VA tu admettras quand même - fumiers de jeunes - qu’il y a du grain à moudre. Et de façon générale, peu de partenaires se sont bousculés aux portes du stade pour partager les valeurs du sport roi, jusqu’à cette saison où l’argent coule à flots bouillonnants dans les caisses d’Amédée. Et pourtant, à tout bien considérer les quinze dernières années, il me semble que ce soit plus, le RCV qui ait sponsorisé quelques activités de pointe du Valenciennois underground,… que l’inverse.

Des valeurs placées en bourse(s) ?

Que vendre à un sponsor ? Des valeurs éducatives ? Oui bon ça se discute… Mais ne tergiversons pas… Le rugby dispose d’un capital-image sexuel indéniable. Ces cuisses, plantées sous des corps souvent musclés toujours vigoureux, les regards luisants derrière les élastoplastes dégoûtant de sang, ces empoignades essoufflées, et cette vaseline, cette vaseline… Arrêtes, tu m’excites… ! La ménagère de moins de 50 ans, toujours soucieuse de soigner au mieux son petit intérieur, aime que l’on prolonge son petit prime time imaginaire dans la nuit complice de son inconscient débridé. Et puisque l’idée d’un calendrier de photos de
rugbymen nus est largement éventée, on pourrait imaginer des mannequins rugbymen (vivants) dans les vitrines de magasins de fruits et légumes, simplement vêtus d’une grappe de raisin, le short entre les dents, les yeux perdus dans une immobilité cireuse ; ou alors inventer le concept du "rugbyman ménager" qui ferait regretter à Simone de ne pas avoir goûté plus tôt au charme terreux de ces gladiateurs à la fois rustiques et modernes, tendres et courageux… Plusieurs programmes seraient disponibles : ramonage des conduits usagers (ou défectueux), réglage des culbuteurs, épilation du maillot à l’élasto., etc. Bon ! tout placement comporte un risque, en l’occurrence c’est le syndrome village people qui peut nous guetter. Attention car cela peut représenter un réel danger pour les fins de chouilles un peu brumeuses, et, dans ces cas là, les forces sont vites déséquilibrées, car on sait depuis fort longtemps, qu’un homme inverti en vaut deux.

Le monde à l’envers

Le RCV, tellement soucieux d’aller à l’encontre des principes établis et des idées reçues n’a pas hésité à sponsoriser lui-même certains industriels ou commerçants nécessiteux du bassin Valenciennois. Je ne les citerai pas de peur de tomber sous le coup d’une incitation à l’abus de substances légales qui nuisent gravement à la santé. Mais on se souvient - à moins d’être un fumier de jeunes - qu’il y a quelques années, quelques estaminets, du côté de la place de la gare ou, un peu plus loin, dans l’axe du pont Jacob, hébergeaient déjà le RCV et ses hordes de supporters.

Une brasserie de la région a, avouons le, connu un développement proportionnel à l’enracinement du RCV dans le Valenciennois. Ne fais pas l’innocent Baron ! Toi qui faisait sauter sur tes genoux le petit Fred Beaumont, ne me dis pas que les hectolitres de breuvages descendus en terres rugbymanes au Nungesser soient neutres dans le fabuleux développement de ta petite entreprise… Et surtout cette tisane divine dont le nom commence comme un nom d’apôtre et se termine comme un tissu naturellement froissé.

Une petite boite qui existe depuis 1922 ne devient pas tout d’un coup, par magie, une brasserie reconnue sur le plan national, primée à l’international. On dit même que tes héritiers ont demandé la création d’un compte spécial dans la prochaine édition du plan comptable général : 411.XV Rugby et consommateurs bienfaiteurs. Alors mesdames et messieurs les Duyck on attend… J’espère que vous saurez reconnaître cet investissement collectif, cette contribution à votre développement qui frise depuis plusieurs générations de soûlots le dévouement… On pourrait se mettre à rêver à une cuvée spéciale, une bière qui nous ressemblerait, nous - vieux rugbymen - à la fois pleine d’amertume et de retenue, sobres et de bon goût, raffinés et exotiques … Ce serait un juste retour des choses.

Foi de chat crevé !


Brèves

31 mars 2008 - Le site du RCV en Chti

Afin que tous les valenciennois puissent comprendre le site, celui-ci a été traduit !
(cliquez (...)

26 novembre 2007 - Carnet noir

Le père de notre ami Olivier Petitcunot, dirigeant du RCV, est décédé dans la nuit de vendredi (...)

4 octobre 2007 - Des hormones féminines dans la bière ?

Lors de la dernière troisième mi-temps on discutait de choses et d’autres, lorsque (...)

1er octobre 2007 - Une excellente histoire

Sur le parking du bar. Un gars sort du bar en titubant. Un véritable désastre !! Il lui faut 5 (...)

14 septembre 2007 - Humour...

Un homme est assis dans un stade de RUGBY. C’est la finale de la Coupe de Monde, toutes (...)