L’iris perd. Le RCV sourcille (17-15)

mardi 25 mars 2003
popularité : 22%

Il s’en est fallut de très peu dimanche pour que l’iris ne batte le RCV sur ses terres. La charnière Lilloise recomposée autour d’Omar Turcuman en 9 et de Jeff Mezaille en 10 a mené, tactiquement, une première mi-temps presque parfaite, engrangeant de surcroît les points de pénalités offerts par les valenciennois très généreux en la matière. La sortie de Patrick Marques n’a semble-t-il pas facilité la tâche du pack, destabilité pendant un quart d’heure par la sortie de son fer de lance (voir à ce propos : Avis de recherche suite au match RCV-LMRC (25 mars 2003)).

JPEG - 9.7 ko
Blessure et sortie de P. Marques

Menés 15-3 à la 35e minute, Valenciennes réagit enfin sur un groupé-pénétrant d’école, laissant le champ dégagé pour Fab Lodato, cheveux au vent (15-8). Grâce à une nouvelle pénalité les valenciennois n’étaient menés que de quatre points à la mi-temps (15-11). Puis, deux autres pénalités scellèrent finalement la destinée des valenciennois et les propulsent à Boulogne à la fin du mois d’avril. Le RCV ne doit son salut qu’à son calme, une période jouée à 15 contre 14 bien négociée, une bonne touche défensive et surtout une bonne défense au centre du terrain. Qualifiée à deux journées de la fin, Valenciennes peut panser ses plaies pendant 15 jours et préparer sa finale alors que l’Iris et Tourcoing s’affronteront en match de rattrapage dans un duel fratricide.

Les autres photos du match prises par Freed : Album


Valenciennes dans la douleur (vdn, P. Pawlinsky, 24/03/2003) : "En recevant l’Iris Lille, le Racing-club de Valenciennes ne s’attendait pas à une partie de plaisir. Les protégés de Damien Desplechin et de Fabrice Lodato n’en menaient pas large à l’issue de la première mi-temps. Les Valenciennois avaient certes marqué un essai (Lodato 35e), mais auparavant, les Lillois avaient pris le match à leur compte. L’intenable Mézailles, sur pénalité, et un drop de « l’Argentin » Turcuman avaient mis le feu à la maison valenciennoise.
En seconde période, avec l’aide du soleil et du vent, les valenciennois, grâce à une défense de fer, et une pénalité de Lodato bienvenue (50e), revenaient doucement au score : 14-15. Peu après l’heure de jeu, Borgiasz profitait d’une faute technique adverse pour redonner l’avantage aux siens. Il restait un quart d’heure à jouer. Le score en resta là malgré le pressing lillois. Valenciennes a eu chaud !"

RC VALENCIENNES-LMRC IRIS : 17-15 (11-15) - Arbitre : M. Comersson - Stade du Hainaut - Température estivale, bonne pelouse - VALENCIENNES : un essai, Lodato (35e) ; quatre pénalités, Borgiasz (15e, 38e, 65e), Lodato (50e)- LILLE : quatre pénalités, Turcuman (3e, 20e), Mézailles (8e, 20e) ; un drop Mézailles (16e).


Commentaires  (fermé)

jeudi 27 mars 2003 à 12h12
Logo de coach & coach
jeudi 27 mars 2003 à 10h34 - par  coach & coach

on se demande en ville qui est cette "LINDA", ses propos laissent à penser qu’elle a sûrement déjà jouée au rugby, la flatterie du huit de devant n’est qu’imagerie dans une région de "rugby" comme la notre.
il faut passer au dessus de cette interprétation comme le souligne "LINDA", le rugby est un sport collectif avant tout , il se décline d’actions successives de combat plus ou moins agressives. si l’on compare ce sport à la boxe nous remarquons qu’ils se décomposent d’actions similaires : l’affrontement et l’évitement, et le rugby c’est ça, après avoir joué à son "poste" lors de phases statiques (bien que parfois les ailiers sautent en touche), il faut tenir son rôle de joueur de rugby dans le mouvement général du jeu (ex : le regroupement, le placage....).

Logo de LINDA BERGAMASCO
mercredi 26 mars 2003 à 11h30 - par  LINDA BERGAMASCO

oui, le rcv a gagné ... mais on s’est fait peur !!
je crois qu’il faut arrêter de se gargariser sur le jeu des avants ou celui des 3/4. A preuve du contraire le Rugby que l’on pratique dans ce championnat ,se joueà 15 !
A force de croire que nos avants sont les hommes forts de ce jeu et que sans euxle rugby n’existerait pas , on oublie parfois d’envoyer du jeu ... et quand ces mêmes avants décident d’envoyer l’obole à ces déshérités, c’est souvent parce qu’ils ne savent plus quoi en faire, alors autant faire plaisir ( c’est quand même un sport collectif )-
Quand bien même ils se décidentàprêter leur ballon, ces 3/4 qui aimeraient bien partagés, n’ont pour ainsi dire aucun droit à l’erreur et ils ont intérêt d’aller marquer, sinon : disette !!!
.... il faut bien que les 3/4 servent à quelques choses, et souvent lorsque la partie a manqué d’envergure et de qualité , les réflexions ou vieux reflexes fusent " c’est de la faute des 3/4, t’as vu les fautes de mains et les courses en travers... ils font chiers ..."
qu’on organise un match avants contre 3/4 dans un petit périmétre ( ça leur donnera un avantage ) et qu’on leur rentre dans la gueule... et peut-être qu’on pourra enfin jouer à 15, en toute impunité

Linda Bergamasco

mardi 25 mars 2003 à 09h14

Ouai, Racing Club, c’est bien aussi ! (Quoique Rugby Club c’est plus parlant !)
 :-)

Brèves

23 octobre 2009 - Matchs à Calais annulés

Les matchs à Calais prévus ce dimanche 25 octobre sont annulés et reportés au 29 (...)

31 décembre 2008 - Résultats de Décembre

Le 14, le RCV (A) s’incline contre Béthune (10-27).
Le 7, l’équipe est allée (...)

27 avril 2008 - RCV-St Omer

Suite à la décision de la commission des règlements, le match RCV-St Omer se jouera à (...)

30 janvier 2008 - Calendrier poule Promotion Honneur

Le calendrier de la poule de Promotion Honneur est maintenant connu.
Les matchs (...)

29 mars 2007 - La Der à Nungesser

Pour le dernier match senior de la saison, les Valenciennois recevront les Roubaisiens à (...)