Coup de froid à l’échauffement

Coup de griffe de chat crevé n° 2
vendredi 27 décembre 2002
popularité : 10%

Rien à faire j’m’y fais pas ! A chaque fois que, sur le coup de 14 h. 30, mon blues dominical me conduit sur les bords de touche c’est toujours la même limonade. Les équipes à l’échauffement me font glisser dans des abîmes d’admiration. Les avants comme les 3/4, sanglés dans leur panoplie impeccable suivent un rite coquet, éructent des grognements gutturaux qui laissent présager une sale après-midi pour l’équipe adverse… qui s’échauffe à 80 mètres de là selon les mêmes usages… La tension est à son comble…les regards obliques. A la limite ça fout la trouille…

Les avants à l’échauffement

Le faciès de l’avant à l’échauffement n’a pas d’équivalent. Le plus hétérosexuel des licenciés, se travestit à ce moment, à l’aide de quelques secrets et d’accessoires de beauté dont je te livre l’essentiel ; la vaseline sur les arcades donne à son regard une profondeur toute particulière ; l’élasto. permet de retrouver une meilleure élasticité de la peau, d’éliminer les points noirs et les rides inélégantes ; les shorts cyclistes sont là pour maintenir les chairs, relever les fessiers et donner du galbe aux cuisses ; les cheveux en arrière, humides, terminent le tableau par je ne sais quelle touche un peu sauvage. Les yeux - idéalement ourlés de bleu par les combats d’il y a huit jours - reflètent une concentration à rendre envieux les yogis des hautes terres de l’Himalaya. Les attitudes sont elles aussi très étudiées : les épaules sont hautes, on se frôle dans des petites courses Aller-retour collés-serrés qui font renaître pour ces forces de la nature, les sensations de l’utérus maternel… En général, le ballon circule peu : l’heure est au combat, pas à la technique. Et c’est à ce moment là que, pour clore ce tableau animal et rustique Béber se mouche dans ses doigts et Nounours se décide à vomir le ragoût de Tata Yvonne près de la main courante…

Les 3/4 à l’échauffement

Les 3/4 ont également leur rite, un rien plus raffiné… L’objectif n’est pas le même… L’enjeu pour nos 6 ou 7 gaziers - est de donner une impression d’élégance, de rapidité sans faire tomber la balle sur "l’attaque virtuelle en 1ere main, passes sur un pas", qui vient d’être commandée - et que l’on cherchera d’ailleurs désespérément pendant toute la partie… Le maquillage est moins marqué, rare est la vaseline, l’élasto. carrément absent, le short cycliste quant à lui est obligatoire. Quelques artifices de tenue peuvent être tentés : gel de maintien pour cheveux en brosse impeccables ou bandeau pour les cheveux type Rahan fils des âges farouches ; le col, pointes relevées, marque de fabrique des 3/4 de haut vol et le peigne dans la chaussette représentent sans doute le top niveau de l’élégance de nos amis les lévriers en short… Mais pour tout dire, autant "l’avant" joue la grande scène du 2 pour donner le change et s’affirmer en tant que mâle dominant, autant le 3/4 est inquiet… Et on le comprend, car soit :

- il se demande s’il va toucher ne serait-ce qu’un ballon potable en 80 minutes avec ce putain de terrain et cet hiver qui dure depuis deux ans ;
- il est sûr qu’avec Riton en 8, Joe la chandelle en 9 et Mimile la diagonale en 10, il ne verra jamais la gonfle à moins de 5 mètres.

D’inquiet, le 3/4 devient triste. Il est envahi par un sentiment d’injustice et se demande s’il n’aurait pas dû mettre un petit Damart pour éviter le coup de froid… Il se sent seul tout d’un coup. C’est dur d’être un artiste… Foi de chat crevé !


Commentaires  (fermé)

Logo de Christophe
vendredi 27 décembre 2002 à 18h39 - par  Christophe

Enfin un squelette qui tient la route

Brèves

31 mars 2008 - Le site du RCV en Chti

Afin que tous les valenciennois puissent comprendre le site, celui-ci a été traduit !
(cliquez (...)

26 novembre 2007 - Carnet noir

Le père de notre ami Olivier Petitcunot, dirigeant du RCV, est décédé dans la nuit de vendredi (...)

4 octobre 2007 - Des hormones féminines dans la bière ?

Lors de la dernière troisième mi-temps on discutait de choses et d’autres, lorsque (...)

1er octobre 2007 - Une excellente histoire

Sur le parking du bar. Un gars sort du bar en titubant. Un véritable désastre !! Il lui faut 5 (...)

14 septembre 2007 - Humour...

Un homme est assis dans un stade de RUGBY. C’est la finale de la Coupe de Monde, toutes (...)